Synthèse démarche éducative

Synthèse démarche éducative

 

 

1) GENERALITES

 

Une démarche éducative doit donc permettre de former un patient afin de maintenir, rétablir ou favoriser l'adaptation de celui-ci à une incapacité fonctionnelle temporaire ou définitive

 

 

L’éducation thérapeutique se définit comme un processus qui facilite l'acquisition de connaissances, d’habiletés techniques, le développement de comportements qui permettent au patient de gérer sa vie avec la maladie le mieux possible

 

Le but de l’éducation thérapeutique est de retarder les complications et les rechutes en rendant les patients compétents pour s'auto soigner, s'auto surveiller.

 

De plus, ces échanges d'informations ne doivent pas uniquement aboutir à l'acquisition :

D’un savoir théorique (compréhension de la maladie et de son traitement),

 

Mais aussi et surtout d'un savoir faire pratique (cuisine, activité physique, auto surveillance glycémique, injections d'insuline...) qui peut conduire à des changements dans le mode de vie,

 

• Ainsi que d'un savoir décider (adaptation des doses d'insuline, réactions anticipées à des événements prévus : repas particuliers, match de football...),

 

• Et d'un savoir réagir (identification de situations particulières, non voulues par le patient, mais nécessitant de sa part une réponse adaptée : ex : malaise hypoglycémique, activité physique inopinée, connaissance des situations où la présence d'acétonurie doit être recherchée et façon d'y réagir...),

 

Qui permettent d'acquérir un savoir être (acceptation active permettant d'élaborer une nouvelle image de soi «avec pathologie», d'obtenir un autocontrôle efficace de sa pathologie, de dominer les situations, de préserver son capital santé, et d'envisager l'avenir avec confiance).

 

 REFERENCES LEGISLATIVES

 

2.1) Dans le cadre du programme d'études IDE

 

2.2) Dans le cadre de la profession IDE

 

Décret du 12 mai 1981 relatif à l'exercice de la profession IDE article 1 "…elle comprend en outre différentes actions concernant l'éducation,….en matière de santé et d'hygiène ainsi que l'application et la promotion des mesures de lutte contre l'infection et la contagion".

 

Décret du 11 février 2002 relatifs aux actes professionnels et à l'exercice de la profession d'IDE articles 1 et5

 

La démarche éducative s'inscrit dans le rôle propre de l'IDE : favorise l'autonomie de la personne soignée en réalisant des actions éducatives

 

3) METHODOLOGIE DE LA DEMARCHE EDUCATIVE

 

3.1) guide de la démarche :

 

Entreprendre une démarche éducative c'est :

 

·         Effectuer une analyse de la situation afin de faire un recueil d'informations ou de données car il y a un problème de santé.

 

·         Fixer un objectif (ou plusieurs) grâce ou à partir de cette analyse.

 

·         Etablir des actions en fonctions des objectifs pré-établis (choix des moyens et méthodes)

 

·         Mise en œuvre des actions

 

·         Evaluer les connaissances acquises

 

·         Réajuster

 

 

Outils de l'éducation diabétique

 

Barrières s'opposant à l'adoption de nouveaux comportements

 

Il existe schématiquement trois types de barrières à l'adoption de nouveaux comportements :

 

Facteurs personnels : «croyances de santé» et idées fausses sur la pathologie, facteurs familiaux ou culturels notamment alimentaires, exemple pour le diabète perçu comme une particularité biologique ou une situation de non maladie, frein lié au vécu psychologique et au stade où le patient se trouve dans son travail de deuil puis d'acceptation, confiance en sa «bonne étoile»...

 

Facteurs d'environnement : famille, amis, autres personnes connus comme ayant un diabète, voire même soignants, dont les attitudes n'encouragent pas le diabétique à adopter les comportements adaptés à sa santé...

Facteurs sociologiques : accès restreint aux soins ou à la connaissance, non connaissance des possibilités d'information...

 


Analyse de la situation

Du besoin en santé

De la personne et de son environnement

Bilan : appréciation de

son savoir théorique et

 pratique

 

Collecte des données renseigne sur :

·         Le bien fondé d'une éducation

·         La personne et son environnement

·         Son niveau de connaissances en matière de pathologie

·         Le patient a-t-il besoin d'être éduqué ?

·         Informé ?

·         Pourquoi ? sur quoi ?

·         en a-t-il formulé la demande ?

·         souhaite être éduqué ?

·         motivations ++++

·         identification, âge, nationalité (problème de compréhension, de langue ?)

·         mode de vie

·         niveau culturel, son degré de compréhension (parler avec des mots simples;

·         sa capacité a intéger le message éducatif.

·         Intégrité neurologique, des organes des sens.

·         Identification de

connaissances ou de

son incompréhension face à

la situation, à sa pathologie.

·         Evaluation de l'intérêt

 porté par le malade

de la prise en charge du

 nouveau mode de vie

 proposé (hygiène de vie à

adopter).

·         Evaluation du devenir de

la personne

dans son contexte

socioprofessionnel

(face à ce nouveau contexte

 pathologique)

 

 

 

 

 

 

Détermination des objectifs (par ordre de priorités) en fonction :

·         De son problème de santé

·         De la situation de la personne (milieu, mode de vie, ressources personnels…).

 

Objectifs globaux ou opérationnels

 

 

·         Indiquer le niveau de santé à atteindre et le formuler en capacité à savoir

 

Actions éducatives

 

 

 

A mettre en place pour atteindre l'objectif pré-établi (choix des moyens, de la méthode

 

Evaluation  et

Réajustement

 

 

·         Questionner ou refaire

 formuler l'enseignement

 afin de connaître ce qui a été

compris et retenu

 

·         De sa demande (motivation, réceptivité…).

·         De sa capacité à se prendre en charge.

 

·         Des moyens : temps imparti (plusieurs fois par jour ex: éducation du diabétique

Le malade doit être capable de …

Quel est le but, la finalité attendu au terme de cette démarche…

 

 

Ex: le patient doit être capable de comprendre l'intérêt du carnet de surveillance afin de se prendre en charge.

 

  • Lieu, choix du moment dans la journée
  • Echange
  • Démonstration, application
  • Répétition des gestes des connaissances acquises

 

 

  • Supports écrits : livret, carnet de surveillance etc.…

·                     Etablir une grille d'évaluation sur

ce qui est acquis,

 non acquis partiellement acquis

·         Réajuster en fonction des

 besoins (des

réponses) gestes et les

reconnaissances

 

 

·         Evaluation gestuelle +

réajustement

 ex : glycémie capillaire, s/c

Cette étape valide la démarche

 éducative au

regard de l'objectif global du

 départ.

Elle permet d'apprécier :

·         Le savoir faire, le savoir

acquis (sur la pathologie, le

 traitement (ex : dextérité)

·         La prise de conscience d'un

changement de comportement

(savoir être)

·         L'appropriation ou l'adaptation

 à une nouvelle

 hygiène de vie, à un nouveau mode

 de vie,

en tenant compte de la famille

du patient : réseau de soutien

 


3.2) critères de réussite d'une démarche éducative

 

Elle doit être :

 

·         Comprise par le patient (utilisation de mots simples, de schémas simples (si nécessaire)

 

·         Adaptée au patient et à sa situation socioprofessionnelle, tenir compte de ses ressources (financière et matériel)

 

·         Evaluée et réajustée

 

·         Organisée, planifié, explicitée auprès du patient (déroulement dans le temps, buts à atteindre, moyens utilisées…)

 

3.3) quelques diagnostics utilisables dans l'éducation d'un patient

 

·         Stratégie d’adaptation individuelle inefficace

·         Difficulté à adopter des comportements adaptés et à utiliser dans les techniques de résolution de problèmes pour répondre aux exigences de la vie et assumer ses rôles

 

·         Manque de connaissances

·         Absence ou manque d'information sur un sujet donné

 

·         Incapacité de s'adapter à un changement dans l'état de santé

·         Incapacité de modifier son mode de vie ou ses comportements en fonction d'un changement dans l'état de santé

 

·         Difficulté à se maintenir en santé

·         Incapacité d'identifier, gérer et/ou chercher de l'aide pour se maintenir en santé.

 

·         Stratégie d'adaptation familiale inefficace : absence de soutien

·         Détérioration de la relation entre le patient et une personne clé (ou autre) qui rend celle-ci et le patient incapable d'accomplir efficacement le travail d'adaptation nécessaire face au problème de santé.

 

·         Recherche d'un meilleur niveau de santé

·         Volonté d'une personne dont l'état de santé est stable de modifier son hygiène de vie et/ou son milieu afin d'améliorer son niveau de santé.

·         Un état de santé stable se définit comme suit : la personne a adoptée les mesures de prévention de la maladie appropriées à son âge, elle se dit en  bonne santé ou en excellente santé et, le cas échéant, les signes et symptômes de maladie sont stabilisés.

 

Verbes actifs : appliquer, collaborer, corriger, énumérer, éviter, faire la liste, identifier, manipuler, organiser, pratiquer etc.